Maggy Flynn et la Freeperie

OH MY!!! Ça fait longtemps. Je pourrais vous sortir l’excuse que j’ai déménagé, ou vous mettre en lien cet article du blog de Zviane qui illustre toute la problématique de tenir ce genre de journal.

Mais j’ai pour vous aujourd’hui une belle histoire et plein de photos!

Tout a commencé dans un abribus l’hiver dernier. Maggy Flynn, résidente de centre-sud, avait décidé de s’y installer pour donner son surplus de stock qu’elle ne voulait pas jeter ou refiler à un organisme qui les revendrait. Quelques mois plus tard, l’installation prenait de l’ampleur et déménageait quelques rues plus loin, dans la cour arrière du Touski, et devenait la…

enseigne

Oui, à la freeperie, tout est gratuit. Les gens prennent ce qu’ils veulent ou donnent ce qu’ils jugent réutilisable. Maggy a personnellement cousu 200 chambres à air pour abriter le stock, on peut dire qu’elle tenait à ce qu’il soit bien accueilli!

atlarge

Parlant d’accueil, le jour où je suis passée, on venait d’apporter à la Freeperie une corneille blessée, qui, en attendant d’être adoptée, assurait le rôle de vigile à l’entrée.

corneille1

Maggy, en bonne propriétaire temporaire, a vu à ce que l’oiseau mange et boive.

corneille2

D’ailleurs, la voici, trois fois plutôt qu’une.

maggy1

maggy2

maggy3

On peut dire qu’elle participe pleinement à sa vie de quartier. Tous ceux qui passent par la Freeperie s’arrêtent pour lui parler, lui poser des questions, lui offrir leur aide. J’ai vu entre autres:

– un monsieur qui venait lui porter du stock

echange

– un autre qui venait je pense quotidiennement pour s’assurer du bon ordre de la freeperie et qui me racontait avec fierté avoir replacé toutes les chemises dans le même coin en constatant qu’elles s’étaient éparpillées la veille

coupdemain

– un homme qui découvrait le concept et qui s’en voulait d’avoir acheté quelques minutes plus tôt des pantalons à trois dollars

hommepantalons

… quelques curieux et plusieurs habitués.

La freeperie c’est aussi des ateliers, et pour Maggy, qui avait envie depuis quelques temps d’en offrir à la communauté, le principe du site extérieur convenait mieux à un climat d’ouverture et contribuait à réduire la gêne par rapport à un local fermé. On sent un peu, dans l’encre qui s’estompe sur le tableau, que s’en tenir à un horaire précis est un principe sur lequel on a moins insisté  au courant du projet…

tableau

Quand je suis passée, Maggy attendait son formateur en cuisine crudivore, finalement arrivé, comme les participants, avec une petite demi-heure de retard… Qu’à cela ne tienne, ils ont réfléchi tous ensemble à la façon d’apprêter les ingrédients sur la table.

crudivore

Maggy m’a confirmé par la suite que la Corneille s’était fait adopter le jour même, par une Amérindienne très heureuse de l’héberger et d’en prendre soin. Sa mère l’a par la suite retracée et la petite famille vit encore sur le balcon de la dame! Une belle histoire… Et tout ça pour gratuit!

corneille3

Note: Le propriétaire du stationnement a permis à Maggy de continuer le projet tout au long de l’été. Maggy, actuellement au Nouveau-Brunswick, a laissé la freeperie entre les mains de la communauté, pour qu’il soit autogéré par ceux qui désirent s’y investir. Jusqu’à maintenant, elle a eu des échos comme quoi ça se passait bien!

Pour aller voir ça: une ruelle au Nord de la rue Ontario, à l’ouest d’Iberville.

Publicités

~ par lucetg sur juillet 1, 2009.

3 Réponses to “Maggy Flynn et la Freeperie”

  1. Wow, toujours des aussi belles photos, j’adooore 🙂
    Je crois bien que je vais aller faire don d’un sac de linge!

  2. Wow!!!! Merci Luce pour les belles photos et la belle histoire. Maggy a travaillé TRÈS fort sur ce projet et de recevoir un hommage comme celui-là, c’est souvent la tape dans le dos qui nous donne envie de continuer à faire des belles choses malgré l’énergie qu’on doit y mette! Bravo. Anne-Marie (la maman de Maggy)

  3. Je connais Maggy, je suis allée à l’école avec elle. L’académie Laurentienne… je connais sa mère aussi…wow… ça fait tout drôle…
    Anne-Marie Flynn, la prof d’espagnol et bien plus…
    Je suis vraiment contente de voir ça!
    Tzara Maud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :